lundi 20 avril 2020

Une étude sur les référentiels de soft skills



Le 21 novembre 2019 au CESE, le colloque annuel conjoint de l'AX, l'association des alumni de l'Ecole Polytechnique, et de HEC Alumni, l'association des alumni de HEC Paris, faisait émerger la nécessité de faire évoluer la gouvernance des entreprises et accélérer les soft skills pour permettre aux aspirations sociétales des jeunes talents de s'exprimer aux cotés des impératifs d'efficacité et de productivité [1].

Présents à ce colloque, nous nous sommes interrogés sur les approches en matières de soft skills et nous avons lancé une réflexion avec nos partenaires.

Dans un premier temps, nous avons naturellement consulté quelques études académiques [2a]. Puis nous avons rafraîchi notre mémoire en revenant sur nos écrits sur la gestion prévisionnelle de l'emploi (1997) [2b] et sur la mobilité et l'employabilité (2005) [2c]  des collaborateurs de la fonction télécommunications et réseaux de l'entreprise.

Dans un second temps, nous nous sommes tournés vers le terrain, notamment sur les retours d'expérience de nos propres projets [3].

Ces premières réflexions ayant révélé l'importance pour une entreprise de disposer d'un référentiel de soft skills pour l'évaluation et le développement des soft skills des collaborateurs, nous avons alors centré notre étude sur les référentiels de soft skills.

Six acteurs de références dont la nature et le positionnement dans l'écosystème est propice au questionnement, ont été retenus :
  • Pôle Emploi,
  • l'APEC,
  • l'OPIIEC
  • le Cigref
  • l'Ecole Polytechnique
  • CEN (European Committee of Standardization).
Nous annonçons aujourd'hui l'accès à nos travaux en publiant une série de billets sur les sites
  • L'entreprise numérique créative, 
  • Le répertoire de l'entreprise numérique créative, 
  • Gouvernance numérique de l'entreprise créative.

[1] L'entreprise sociétale : gouvernance et soft skills, Tru Do-Khac, 25 novembre 2019
[2a] L’évaluation des Soft Skills des Managers de proximité : tentative de formalisation d’un objet insaisissable, mémoire de MBA, sous la direction du Pr. Jean-François Chanlat, rédigé par Emilie Artigaud, Christelle Aubignac, Marie-Line Vindevogel, MBA Management des ressources humaines, Dauphine Université Paris, 2011
[2b]La fonction Télécom de l'entreprise - Re-engineering et métiers, Masson, 1997[2c]L'externalisation des télécoms d'entreprise - L'Opérateur privé virtuel, Lavoisier, 2005
[3] Une approche des hard skills et soft skills de l'informaticien, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, 11 février 2020 


Articles

Billets 

Auteur 
Tru Do-Khac, consultant en innovation et gouvernance numérique et designer de solutions de soft skills
Profil de Tru Do-Khac sur LinkedIn

Nominations

2015 : La méthode "IT Regime Management" et ses outils d'intelligence collective émotionnelle présélectionnés par l'association Pacte PME pour le compte d'une entreprise membre recherchant des solutions innovantes pour des économies en systèmes d'information et télécom.

2015 ; Lors de la cinquième édition de l'IT Innovation Forum parraînée par le Club des Responsables d'Infrastructure et de Production (CRIP) le 27 janvier dernier, l'innovation frugale du "Personal MOOC" a reçu le Trophée IT Innovation Forum dans la catégorie Enterprise Mobility / Collaboratif.

2017 : Le serious game La Maîtrise d'Usage a été retenu par le SGA / ministère des arméés pour être présenté dans l'espace startup de "Innovation Défense en soutien des armées", une manifestation organisée dans le cadre de la Semaine de l'Innovation Publique du 20 au 26 novembre 2017.